gratuitement

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Non classé
  • > Making of de la Semaine de la presse : « On est surpris quil y ait autant de monde pour faire un journal »

31 mars, 2018

Making of de la Semaine de la presse : « On est surpris quil y ait autant de monde pour faire un journal »

Classé dans : Non classé — gratuitement @ 1:07

Des eleves de la classe de quatrieme du college HenriIV a Meaux (SeineetMarne) et leurs accompagnants avec les journalistes du « Monde » le 19 mars 2018 au siege du journal

Onze eleves de quatrieme du college HenriIV de Meaux (SeineetMarne) ont pris leurs quartiers dans les locaux du Monde lundi 19 mars Lobjectif : la maniere dont travaillent les journalistes et de se au jeu en devenant le temps dune journee redacteurs et redactrices en chef Au programme : conference de redaction animee par les adolescents afin daboutir a la commande dun sujet a une journaliste

Dhabitude cest plutot le mouvement inverse Les quelque cent dix journalistes du Monde et de lAFP ont pour mission principale dintervenir directement dans des classes un peu partout en Mais a lcamion de la Semaine de la presse la classe  choisie par notre partenaire le pour leducation aux et a linformation (Clemi)  est separee en deux : onze eleves au Monde treize a lAFP

Leur decouverte du journal debute comme toute journee a la redaction Web avec de 9 h 15 où sengagent entre journalistes des sur les dominantes dactualite du jour : election presidentielle russe et reelection de Vladimir Poutine scandale Cambridge Analytica sur et annonces du gouvernement sur lassurancechomage Mais les eleves retiennent surtout les echanges sur le calvaire de la jeune fille au pair Sophie Lionnet au et les sur la terminologie a pour Sergueï Skripal lancien agent double empoisonne au Novitchok Comme pour beaucoup de lecteurs ce sont les drames et qui retiennent lattention marquent limaginaire

« Cest interessant de nos »

Leur propre conference de redaction debute dailleurs par un questionnement sur Nordahl Lelandais « Ah non cest bon moi jai vu une emission sur NRJ 12 ça me suffit » rebondit Johan tres en verve « Mais cest qui » sinterroge Karim « Laffaire Maëlys ! » lui retorqueton Le leger silence qui sensuit nous permet de a quel point le sujet est brûlant pour ces collegiens Bons eleves les onze adolescents egrenent les quelques sujets qui ont fait les gros titres dernierement : les paralympiques qui « donnent une image positive des handicapes » explique Louanie mais aussi la rencontre entre la et la

Puis emergent des sujets qui manifestement les interessent plus : le coût et la « pollution » engendres par la production deoliennes la « tromperie » des aliments bio qui contiennent aussi des pesticides le gaspillage alimentaire Cest bien l qui est au cSur de leurs preoccupations Et la mefiance est de mise : « Moi je ne mange plus de steaks surgeles depuis que jai vu un reportage qui explique quils sont faits avec des restes danimaux » assene Johan Mais leurs doutes ne vont pas jusqua leur vision des fastfoods « Ya pas de probleme avec les frites si »

Mais cest encore le debat sur linterdiction des smartphones au college qui dechaîne le plus les passions Même si la plupart dentre eux ne lutilisent quen dehors de lecole ou a la recre ils le gardent dans leur poche toute la journee « Et comment on fait pour nos parents si on na pas de telephone » interroge Karim qui possede un portable depuis le CE2 Johan lui a un sentiment ambivalent : « Le niveau des eleves a baisse avec le smartphone ils ont plus de mal a se Mais je suis oblige de des que je reçois un texto Cest comme notre petit frere ou notre petite sSur » assuretil sous le regard interloque de quelques camarades « Cest interessant de pouvoir partager nos idees Jai pu que je suis allee en manifestation alors que ça ninteresse pas mes amies » souligne Louanie seule collegienne presente a tentee par le metier de journaliste

Parmi tous les sujets evoques trois sont selectionnes par les eleves : limpact de la pollution sur les animaux le gaspillage alimentaire et linterdiction des smartphones au college Trois petits groupes se forment alors et sessayent a la base du de journaliste encadres par des professionnels : le choix de son « angle » cestadire la façon daborder un sujet de une petite partie de l pour a le schema plus global Lexercice consiste a sur la table toutes les questions que souleve une thematique et de les petit a petit pour a des sujets tres precis Les eleves sont impressionnes par le resultat

En une heure et demie les groupes deleves aboutissent a plusieurs propositions dangles journalistiques : un article pedagogique sur les criteres des dates de peremption sur les etiquettes ; un reportage sur linitiative de frigos en libreservice pour contre le gaspillage alimentaire ; un article qui explique comment on peut concretement les telephones au college ; la pollution de leau a Meaux& La encore les sujets « environnement » remportent un franc succes Apres un vote a bulletin secret les eleves choisissent leur sujet de predilection : la pollution de lair un poison invisible pour les animaux en

Cest a Faustine Vincent journaliste generaliste au Monde que revient la tâche denquêter sur cet epineux sujet Elle se rend vite compte que le sujet a ete assez peu etudie par les scientifiques et quil comprend des elements tres techniques quil va sagir de pour les lecteurs Elle decide finalement de se concentrer sur la notion d« animal sentinelle » : les animaux etant plus petits et plus sensibles que les humains ils developpent plus rapidement des liees a la pollution Etudier les effets des polluants sur eux permettrait donc de plus de prevention

Apres ecriture validation relecture et correction du papier (toutes les etapes sans lesquelles les articles ne sont pas publies) Faustine est ensuite allee a Meaux son aux vingtquatre eleves notamment la difficulte quelle a eue a les rares interlocuteurs ayant travaille sur le sujet

« On est tres surpris quil y ait autant de gens qui travaillent pour faire un journal et des articles » reagit Ines soutenue par ses camarades Cest vrai quavec ses 450 journalistes et 150 articles publies quotidiennement Le Monde ressemble a une grande fourmiliere qui ne sarrête jamais de Et cest cette idee du journalisme que lon essaie enfin de transmettre : un travail collectif toujours remis sur louvrage

Laisser un commentaire

 

lacannedegrandpere |
Referencement Internet: Le ... |
simpls |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FUN-COOL!!
| agenced2m
| Le référencement